RIVE – INTERVIEW

RIVEFormé de Juliette et Kévin, Rive est le groupe électro-pop montant du moment. Sorti en mars dernier, leur E.P « Vermillon » donne le ton de leur univers singulier. Le duo Bruxellois a remporté pas moins d’une douzaine de prix lors de la finale du concours «du F. dans le texte» au Botanique, ainsi que le premier prix du «Franc’Off’» aux Francofolies de Spa 2016.

Depuis combien de temps faites-vous de la musique ?

Juliette: Depuis que je suis petite (piano et guitare), j’ai beaucoup joué avec mon père et ma sœur. 

Kévin: J’ai commencé la batterie à l’âge de 15 ans, et j’ai eu envie, comme beaucoup d’ado, de jouer dans un groupe de rock. 

Quand et comment le groupe « Rive » est-il né ?

Juliette: Rive est né fin 2015. Nous avons eu plusieurs projets ensemble avec Kévin, des projets plus pop, plus rock, avec d’autres musiciens. Et puis, nous avons eu envie d’assumer le fait d’être un véritable duo, tant au niveau de la composition que sur scène.  

Kévin: Lorsque nous avons composé les morceaux, nous ne pensions pas encore réellement à la façon dont les gens allaient recevoir notre travail. Nous avons eu la chance de gagner une douzaine du prix lors du concours du « F. dans le texte », et de remporter aussi le premier prix du « Franco’ff ». Les prix, les rencontres qui en ont découlé, nous ont permis de développer le projet. 

D’où est venue l’idée du nom de « Rive » pour votre groupe ?

Juliette: La rive, c’est cette ligne entre l’eau et la terre, deux éléments qui induisent différentes représentations : l’eau, c’est mouvant, mystérieux, c’est l’imaginaire, une ouverture sur l’horizon ; la terre, c’est plus concret, cela renvoie à nos origines, au monde dans lequel on évolue. Ce contraste nous parle.

Kévin: Selon nous, il reflète bien notre musique qui explore différentes émotions.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans la musique ?

Juliette: Je fais de la musique depuis toujours, c’était normal pour moi de continuer. Après, ce sont des rencontres sur différents projets qui ont fait que nous nous sommes professionnalisé-e-s. 

Pensez-vous qu’il est difficile de percer dans la musique aujourd’hui ?

Kévin: Les nouvelles technologies ont largement démocratisé la production, la diffusion de la musique. C’est très positif en soi, mais sans doute plus difficile aussi. L’important c’est de rester curieux et ouvert ! 

Quelles sont vos principales sources d’inspiration pour vos textes ?

Juliette: Notre regard sur le monde. Un regard lourd posé sur les enjeux sociaux actuels et pourtant, un grand optimisme quant à la capacité de nous toutes et tous à changer les choses. C’est important pour nous d’évoquer cette brèche par laquelle passe la lumière… Le féminisme est aussi une source importante d’inspiration, puisqu’il fait partie de moi depuis toujours. La chanson « Nuit », par exemple, revient sur les manifestations féministes « Reclaim the night », qui ont eu lieu dans les années 70, aux USA et aussi en Belgique. Les femmes marchaient ensemble la nuit pour se réapproprier l’espace public, contre la violence des hommes. Le sujet est malheureusement toujours d’actualité aujourd’hui…

Par ailleurs, nous avons cette volonté de laisser les textes relativement ouverts pour que chacun puisse les interpréter. 

Pouvez-vous expliquer en quelques mots de quoi parle votre dernier titre « Justice » ?

Juliette: Ce morceau invite à prendre le temps, à s’arrêter « juste un instant », hors du monde qui « se fâche », pour prendre du recul sur sa vie et peut-être prendre de nouvelles décisions, plus en adéquation avec ses aspirations profondes. « Justice » est le dernier morceau à avoir été enregistré, on voulait l’ajouter sur notre EP « Vermillon » parce qu’il apporte une touche plus brute, plus angoissante, avec cette ligne de basse sourde, lancinante, industrielle. Mais encore ici, l’espoir n’est pas loin, avec cette phrase, « Toi contre moi et le temps contre nous, je me souviendrai » énoncée sur un instrumental qui s’ouvre.

Dans une interview de la RTBF que vous avez réalisée en février, vous avez déclaré que vous aimeriez que votre album sorte à l’automne 2017. Est-ce toujours au programme ?

Kévin: Nous avons fait beaucoup de concerts dernièrement, et cela a un peu retardé l’écriture de nouveaux morceaux. Nous prévoyons plutôt de sortir un album à la rentrée 2018.

Vous avez enchaîné pas mal de dates cet été et d’autres sont encore à venir. Est-ce que vous préférez faire un concert en festival ou dans une salle ?

Kévin: C’est vrai qu’on a eu la chance de jouer dans plusieurs festivals cet été (le BSF, les Francofolies, les Ardentes, les Solidarité, et d’autres…). Les deux formules sont supers: les festivals, parce que c’est l’occasion de faire découvrir le projet à un nouveau public, et les salles, parce que l’ambiance y est plus intimiste, plus sensible…

Quelle est votre définition d’une bonne chanson ?

Juliette: C’est une chanson qui nous touche. 

Quel est le dernier album que vous avez acheté ?

Juliette: Painted Ruins de Grizzly bear. Il est magnifique. J’ai un faible pour la chanson « Four Cypresses ». 

Qui était votre artiste préféré lorsque vous étiez adolescents ?

Juliette: Radiohead et les Doors.

Kévin: Radiohead aussi.

Quelles sont les 3 chansons que vous écoutez en boucle en ce moment ?

Juliette: Tim Dub (Soleil noir), Albin de la Simone (Elle s’endort), Tamino (Cigar)

Kévin: Son Lux (Dream State), Young fathers (Shame), Lorn (Anvil)

Selon-vous, quel est l’artiste belge qui fera l’année 2018 ? 

Difficile à dire, en tout cas, dans les groupes qui viennent de sortir un album ou qui vont sortir un album, on aime beaucoup ULYSSE, BRNS, Girls in Hawaii…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s