KINGS OF EDELGRAN (Jérome Caudron) – INTERVIEW

koe.pngKings Of Edelgran est un groupe créé en 2013 par Jérome Caudron et Josias Delcourt. Au travers de leurs morceaux aux sonorités « d’indie rock polaire », ce duo belge nous fait voyager dans des régions qui sont à la fois les plus belles et les plus froides du globe terrestre.

Votre musique est considérée comme de « l’indie rock polaire », ce n’est pas un style de musique courant. Comment vous est venue l’idée de faire ce style de musique ? Quelles sont vos sources d’inspiration ?

L’Indie Rock Polaire c’est du rock indépendant, le mot polaire rappelant les grands espaces nordiques, les forêts infinies et les montagnes enneigées. On a des influences qui viennent entre autres de Bon Iver, Sigur Rós et Volcano Choir. Ce qui nous vient à l’esprit quand on compose, ce sont les paysages des pays scandinaves ou d’Amérique du nord et les sensations que l’on pourrait ressentir face à cette nature sauvage.

Et vous, définiriez-vous votre musique autrement ? Si oui, comment ?

Pour tout dire, et sans trop vouloir nous avancer, je pense qu’on a « créé » cet intitulé. C’était juste pour clarifier le genre tout simplement, entre indie-rock, post-rock, folk-rock, et autres termes, on s’est dit que ce serait plus simple d’annoncer que l’on faisait de l’Indie Rock Polaire.

D’où est venue l’idée du nom de « Kings Of Edelgran » pour votre nom de scène ?

On cherchait un nom à consonance nordique et qui nous permettrait d’avoir un bon référencement sur internet. Edelgran veut dire sapin en norvégien. C’était parfait. Mais comme « Edelgran » n’est pas un nom facile à retenir, on s’est dit qu’en rajoutant « Kings of » le public aurait peut-être plus simple à retenir notre nom.

Comment vous êtes-vous rencontré Josias Delcourt et vous ?

Via un ami en commun, Robin, qui a d’ailleurs rejoint le groupe il y a bientôt deux ans maintenant.

Et comment votre projet est-il né ?

Après un projet plus rock, j’ai voulu faire quelque chose d’autre, quelque chose de plus orchestral et imagé. Comme je savais que Josias écoutait aussi Bon Iver et Sigur Rós, je lui ai proposé de commencer un projet dans cet univers là. On a assez vite trouvé nos marques et on n’a pas tardé à composer quelques chansons qui sont sorties quelques mois plus tard sur l’EP « Kor Isen ».

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Jouer un maximum de concerts en 2018. Voyager et rencontrer des gens. Et si l’inspiration est là pourquoi ne pas recomposer un peu. Mais d’abord profiter de la sortie de notre album.

Combien de temps mettez-vous pour réaliser un album dans son entièreté ?

C’est une bonne question. Le fait est que notre album reprend nos deux EP (Kor Isen et Volcano, tout deux remixés et remasterisés) et deux nouvelles chansons. Disons que le processus de composition d’une chanson est assez simple et rapide. On crée une ambiance et si les idées viennent rapidement on les garde. En général, je m’occupe de l’instrumental et Josias lui fera plutôt le texte, la mélodie et les parties de cuivres. La partie la plus longue est celle du mixage, on peut rester longtemps dessus pour peaufiner l’atmosphère du morceau.

Quel est votre plus beau souvenir de concert ?

Compliqué à dire. Tous les concerts ont leurs bons côtés, et la plupart étaient vraiment top. En plus on a eu la chance de pouvoir jouer dans pas mal d’endroits différents en Belgique. On pourrait peut-être faire ressortir notre Release Party à la Rotonde du Botanique. La salle se prête bien à notre style un peu intimiste et puis il y avait pas mal d’amis et de membres de nos familles. Nous étions « tête d’affiche » et on a vraiment eu le temps d’installer une ambiance et de jouer un bon concert. Belles émotions. (n.d.l.r. : vous pouvez retrouver notre review de ce concert ici)

Quel est le morceau que vous préférez faire en concert ?

Encore une belle colle, mais je ne sais pas si il y en a un. Chaque morceau a sa spécificité et son ambiance. Tout dépend de l’émotion/énergie qu’on veut transmettre. Mais « Askja », qui clôture notre set, fonctionne bien.

Selon-vous, quel est l’artiste belge qui fera l’année 2018 ?

L’avenir nous le dira !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s