ANNA WINKIN – INTERVIEW

annaAnna Winkin est une jeune godinnoise vivant aujourd’hui à Londres. Le 28 septembre dernier, elle sortait son premier single « The Most Important ». Son premier E.P, « Space For Love » , révèle la voix douce d’une artiste engagée.

Depuis combien de temps faites-vous de la musique ? Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans la musique ?

Je pense que j’ai toujours chanté ! J’ai commencé officiellement les cours de chant et de musique à l’âge de 4 ans. Prendre la décision de faire de la musique mon métier a été le fruit d’un long cheminement intérieur. J’ai toujours adoré chanté et ça m’a toujours apporté beaucoup de joie. Seulement comme dans notre société, il n’y a pas beaucoup de place pour l’art au niveau des choix de carrière (sans vouloir mettre la faute sur qui ou quoi que ce soit!), j’ai vite mis le chant de côté, dans la case « hobby » et activité secondaire. J’ai donc commencé un bachelier en traduction anglais-néerlandais, mais je me suis vite rendue compte que ça ne me faisait pas vibrer. Je ne me voyais absolument pas exercer ce métier toute ma vie et être épanouie. Cette année-là, je suis allée à la conférence d’une dame qui s’appelle Céline (j’ai oublié son nom de famille!). Elle faisait des conférences un peu partout, avec comme thème quelque chose comme « vivre ses rêves ». Elle a dit une phrase qui m’a beaucoup parlé : « Notre passion est notre mission de vie » et que c’était aussi simple que ça : « Quand on aime quelque chose, quand quelque chose nous apporte de la joie, c’est ça qu’on doit faire! Il faut faire confiance à la vie et que peu importe où notre joie nous emmènera, même si c’est sur des chemins peu fréquentés où très atypique, il y est possible d’en vivre. » C’est là que je me suis dit qu’en fait ce qui m’apportait le plus de joie était le chant. J’ai été lui parlé de mes questionnements à la fin de la conférence et puis elle m’a dit « Fonce! Chante! Tu es venue pour ça! Aie confiance, la vie est de ton côté! ». C’est là que j’ai su que je devais me lancer dans la musique et que j’ai pris cette décision.

Jazz + Bozza (1)

Pourquoi êtes-vous partie à Londres pour faire vos études en musique ?

Quand j’étais petite, je rêvais de partir au Etats-Unis pour la musique. Je savais qu’un jour je parlerais anglais ! En grandissant mon attirance pour les Etats-Unis a diminué, mais j’avais toujours cette envie de voyager, de parler l’anglais couramment, de découvrir une nouvelle culture etc. Londres est une ville très riche au niveau culturel et surtout riche en opportunités artistiques. L’art y est très valorisé.

Comptez-vous revenir en Belgique pour développer votre projet ?

J’ai déjà commencé à le développer en Belgique. Il y a pas mal de gens en Belgique qui ont suivi mon parcours depuis le début et qui me réclamaient un concert depuis longtemps. Comme mon EP est sorti ce mois-ci, je me suis dit que c’était l’occasion de faire ce concert. Le 18 novembre passé, j’ai fait mon concert de « EP Release Party » au Cinex de Namur. Pour l’occasion et par facilité, je me suis créé un groupe avec des musiciens du conservatoire de Bruxelles. Cela m’a créé de bons contacts. Le concert a eu un grand succès, plus grand que ce que j’avais imaginé! La salle était remplie et je suis très heureuse de la relation que j’ai commencé à créer avec mon premier public. J’ai maintenant mon petit réseau en Belgique et je compte bien l’entretenir malgré que je vive toujours à Londres. Pour l’instant j’y reste encore un peu car je sens que j’y ai encore des choses à faire et à apprendre. On verra année après année.

Jazz + Bozza

Quels sont les sujets qui vous inspirent pour écrire vos textes ?

Cela me tient à cœur d’écrire et de composer des choses qui vont faire du bien autour de moi. Je pense qu’en tant qu’artiste on a un rôle spécifique à jouer qui a une influence sur les gens qui nous écoutent et il me tient vraiment à cœur de semer quelque chose de bon dans le monde. Quand j’écris, je me pose la question: ‘Qu’est ce que je veux dire au monde? Qu’est ce que je pourrais dire qui serait bénéfique pour le monde?’. En plus du chant, j’ai une autre passion qui est le développement personnel et la thérapie. Ma vision est de lier les deux. Le chant étant déjà une thérapie en soi, je voudrais l’utiliser pour inviter les gens à se recueillir, à écouter leur cœur et leur intuition, à méditer, à s’aimer, a avoir de la compassion pour eux-même et pour les autres, à penser positifs, à se recentrer plutôt que de se laisser emporter par la peur et le stress quotidien. J’ai la conviction profonde que si tout le monde prenait le temps de faire ça, la moitié des problèmes du monde disparaîtraient.

Pourquoi avoir choisi « The Most Important » comme single ? Que représente cette chanson pour vous ?

« The Most Important » est la première chanson que j’ai écrite en entier et celle qui me fait encore le plus vibrer. Avec le message universel qu’elle porte, il m’a semblé naturel de l’utiliser comme single. Cette chanson me tient particulièrement à cœur car je suis très touchée par la cause du monde et à travers elle je voudrais faire passer un message d’amour et de compassion.

Selon-vous, quel est l’artiste belge qui fera l’année 2018 ?

J’aime bien Angèle, donc j’espère que ça sera elle!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s