CIRCUS CAFE – INTERVIEW

CIRCUS CAFE

Circus Cafe est un groupe bruxellois qui mêle le rock décomplexé, l’indie romantique et la pop ensoleillée. Lorsque nous avons écouté leur morceau « She’s Seen Heaven » pour la première fois, le coup de foudre fut immédiat. Le groupe sortira son premier album, « The Monster Inside Us », dans le courant de l’année 2018.  Un événement que nous attendons avec impatience… mais en attendant, nous leur avons posé quelques questions. 

Comment le projet de Circus Cafe est-il né ?

Au tout début, il y a eu Steven et moi (Antoine). On s’est rencontré sur internet quand on avait 14 ans. Pas en mode Tinder, c’était juste une annonce sur quefaire.be qui disait « group 2 rock cherche chanteur ». Nous étions vraiment nuls, mais nous sommes tout de suite devenus amis. Nous avons joué dans 3-4 groupes ensemble avant de finalement lancer Circus Cafe quand nous avons rencontré Martin et Bastien. Nous avons composé « Lose your Senses » et « Artificial Short Story » et, tout de suite, nous avons senti que nous avions quelque chose de très bon.

Votre premier album, intitulé « The Monster Inside Us », devrait sortir dans le courant de 2018. Quels seront les thèmes abordés dans celui-ci ? Quelles sont vos principales sources d’inspiration pour votre musique ?

L’idée générale c’est de dire « Libère-toi de tes problèmes, de tes complexes. Laisse-toi aller et danse avec nous ». L’album parle du mal qu’on peut peut faire aux autres, du mal qu’on peut se faire à soi-même le plus souvent et aussi celui qu’on subit de la part des autres. Pour finalement pardonner tout ça. Admettre qu’être humain, avant tout, c’est faire des erreurs. Personne n’a vraiment envie d’être la cause de souffrance, mais parfois ça arrive, c’est tout. L’important c’est de s’accepter et d’accepter les autres malgré nos imperfections.

Les textes me viennent toujours de choses fortes que je vis ou dont je suis témoin, des moments vraiment intenses de la vie quotidienne.

Musicalement, on se nourrit de nos héros, des groupes qu’on écoute depuis le début, mais aussi nos coups de cœur au jour le jour.

Comment faites-vous pour vous mettre tous d’accord lors de la composition et de la production de vos morceaux ?

La règle « numéro un » entre nous c’est qu’on doit toujours s’écouter les uns les autres. Rester humble, rester ouvert et composer avec ce que chacun aime ou pas. C’est pour ça que dans nos morceaux, on entend souvent des influences différentes, des styles qui se rencontrent. Ça pourrait donner un bordel incroyable, mais on fait toujours tout pour que le résultat final soit équilibré et harmonieux. Parfois, on s’engueule, mais ça fait partie du plaisir.

Quels sont les artistes qui vous mettent tous d’accord ?

Les Arctic Monkeys, Daft Punk, Queen ou Alt-J. Ce sont nos héros et ça se ressent beaucoup dans notre musique !

Quel rêve fou aimeriez-vous réaliser avec Circus Cafe ?

Arriver à en vivre, arrêter de livrer des sushis pour payer notre loyer et pouvoir nous investir uniquement dans la musique. Conquérir le monde en commençant par toute la Belgique !

Quel est l’endroit en Belgique où vous rêvez de vous produire ?

Au festival de Dour ou au Brussels Summer Festival. Ce sont des lieux tellement chargés d’histoires pour nous que ce serait complètement dingue d’y retrouver notre public !

Quel est votre plus beau souvenir de concert ?

On a joué sur la Grand-Place de Louvain-La-Neuve avant un concert de Cascada et le public était super chaud. La place était pleine à craquer, on a donné tout ce qu’on avait et c’était juste… que du bonheur. Le plus fou c’est qu’il était 10h du matin !

Quel est le morceau que vous préférez faire en concert ?

« Lose Your Senses » ou « Monster Inside Us » parce que ce sont des morceaux où on passe très rapidement d’une ambiance à une autre, où on raconte une histoire. Et d’un autre côté « Gran Canaria » a ce côté très « instantané » en live. Dès l’intro à la guitare, le public commence à bouger et l’ambiance monte d’un coup. On commence toujours par celle-là.

Où pouvons-nous venir vous voir en concert ?

On vient de lancer avec UN-Mute un crowdfunding pour un concert au Sazz’n Jazz le 10 mai, à Bruxelles. Le concept est vraiment cool et on espère que ça se passera nickel. On sera le 14 avril à Nalinnes aussi !

Selon vous, quel est l’artiste belge qui fera l’année 2018 ?

Il y a plein d’artistes belges en ce moment qui font des choses incroyables. Ce sera l’année des Sunday Charmers, de Konoba, Angèle, 61Minds, Bob Doug, Charlotte et plein d’autres. On aimerait vraiment bosser avec tous ces gens-là. Évidemment, on aimerait que 2018 soit l’année Circus Cafe, mais ce n’est pas vraiment à nous de décider !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s