Abey Blue – Interview

Abey blue

Abey Blue est un duo pop composé d’Estelle Tilleman et Antoine Dandoy. Les deux amis bruxellois ont démarré ce projet en 2018. En février, le duo dévoilait son tout premier clip intitulé « Hero ». 

Comment vous êtes-vous rencontrés ? Comment votre projet est-il né ?

Estelle : J’étais seule dans le projet. Je cherchais quelqu’un pour m’accompagner.

Antoine : Nous avons d’abord commencé à arranger quelques reprises. C’était une belle entente humaine et musicale. Le duo est né.

D’où est venue l’idée du nom de « Abey Blue » pour votre duo ?

Estelle : « Abey » est un prénom amérindien (peuple sioux pour être précis) qui signifie ‘feuille’. J’aime le rapprochement de ce peuple à la nature. « Blue » est la couleur qui fait référence à la douceur que l’on retrouve dans notre musique.

Pouvez-vous nous présenter votre nouveau morceau Hero ?

Estelle : Hero est notre première composition. Ce titre parle essentiellement de la timidité et du manque de confiance en soi. Souvent les personnes timides et peu confiantes en elles-mêmes se mettent des barrières dans la vie. Elles n’osent pas se lancer et faire les choses qu’en réalité elles rêveraient de réaliser. Hero est une chanson tournée vers l’espoir : on a tous en nous un héros qu’il faut laisser émerger en trouvant le courage de dépasser ses peurs, ses démons, et ainsi devenir qui on est vraiment.

Antoine : Hero c’est aussi l’aboutissement du style musical vers lequel nous nous dirigeons, ou en tout cas, vers lequel nous voulons nous diriger : la voix d’Estelle sur un arrangement musical mélangeant légèreté et dynamisme dans un style pop agrémenté d’une touche électro, tout en gardant cette cohérence entre la musique et le texte.

Quelles sont vos principales sources d’inspiration pour vos textes ?

Estelle : On puise l’inspiration dans des situations que l’on peut vivre nous-mêmes ou dans ce que l’on observe autour de nous. On parle également de sujets qui nous touchent, ou de causes que l’on soutient.

Antoine : Nous aimons utiliser l’ironie et la métaphore dans les textes, dans un cas pour dédramatiser et garder le côté positif des événements, dans un autre pour raconter une ou plusieurs histoires réelles ou fictives.

Quel est l’artiste ou le groupe qui vous mets tous les deux d’accord ?

London Grammar.

Selon-vous, quel est l’artiste belge qui fera l’année 2020 ?

Difficile à dire… Nous suivons quelques artistes émergents prometteurs comme Tim Dup et Leo Nocta.

NOUVEAU CLIP