Lubiana – Interview

Lubiana est une jeune chanteuse, musicienne et compositrice belgo-camerounaise. Après ses deux singles « Self Love » et « My Man Is Gone », elle dévoile son premier EP éponyme. Ses inspirations mêlent sonorités pop raffinées aux couleurs de ses origines.

Pouvez-vous nous parler de votre nouvel EP éponyme ?

Mon EP s’appelle Lubiana qui veut dire « la bien aimée ».

L’amour de soi est le premier thème que j’y aborde. Au travers de ces titres je vous invite à voyager en commençant par un voyage intérieur avec le titre Self Love, pour ensuite s’ouvrir vers un voyage extérieur, vers le monde.

J’y parle de désir, d’authenticité, de reconnexion à soi, de retour aux sources et de lâcher-prise. L’inspiration est venue au moment où j’ai décidé de me rencontrer vraiment, pour enfin connaitre ma véritable voie.

Et si vous deviez décrire ce nouvel EP en 3 mots, quels seraient-ils ?

Authentique, universel et bienveillant.

Sur ce nouvel EP, nous pouvons entendre plusieurs morceaux sur lesquels vous jouez de la kora (harpe africaine). Quelle est votre histoire avec cet instrument auquel vous êtes particulièrement attachée ?

La kora, m’est apparue en rêve il y a maintenant 5 ans. J’étais au début de ma quête, je me cherchais beaucoup. Comme un signe, j’ai eu plusieurs fois le même songe où je me voyais jouer une harpe mystérieuse, à ce moment-là je ne savais pas ce qu’était une kora.

C’est un mois plus tard, à Majorque, que j’ai entendu son son pour la première fois. Dès les premières notes, sans même l’avoir vue, j’ai ressenti quelque chose d’indescriptible. La kora est mon âme sœur. Avec elle mon voyage c’est ouvert vers les autres, ensemble nous avons joué à Londres, Paris, Los Angeles pour enfin retourner à mes racines africaines que j’avais délaissé depuis 10 ans, au Cameroun. C’est à ce moment-là que je me suis vraiment trouvée.

Pour présenter cet EP, vous avez sorti le clip de Self Love. Pourquoi avoir choisi ce titre en particulier ?

Car c’est là que tout commence. Je n’aurai jamais pu écrire cet EP si je n’avais pas d’abord appris à m’aimer. Ce clip représente ma mise à nu émotionnelle et physique, une vraie libération qui m’a permis de composer avec authenticité par la suite tous les autres titres de l’EP.

Nous avons pour habitude de terminer nos interviews avec cette question : Selon-vous, quel est l’artiste belge qui fera l’année 2020 ?

C’est difficile à dire, j’espère surtout qu’il n’y aura pas un mais plusieurs artistes belges qui feront l’année 2020. Je pense évidemment au travail magnifique de mes amis Baloji, Typh Barrow et Magicowl Production. Et comme la pensée est créatrice, je me le souhaite également.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s